4 commentaires sur “TWIN PEAKS, Saison 3 épisode 12 : Audrey is back

  1. La chose qui m’a le plus marqué dans cet épisode, c’est la scène où Hawk rend visite à Sarah Palmer.

    C’est peut-être la seule scène de toute cette saison 3 qui semble directement tirée de la série originale.

    La façon de filmer, la lumière (même la grisaille de l’État de Washington qui était bien absente jusqu’à présent), je crois même qu’il y avait la musique d’Angelo Badalamenti en fond, alors qu’elle est très rare.

    Je me demande bien pourquoi, et cette scène pourrait revêtir une importance capitale plus tard (ou pas).

    Pour le reste, je continue à me laisser porter, j’ai des théories pour des trucs, aucune pour d’autres, mais j’attends d’avoir l’histoire entière avant de me pencher vraiment sur la chose.

    Deux trucs : à propos de la musique, en dehors des numéros musicaux, il n’y a presque pas de musique dans la série, je ne vois pas beaucoup de monde en parler, mais je pense que c’est un des éléments principaux qui font que toute cette série déstabilise pas mal de monde.

    C’est tout con, mais la musique est devenue partie intégrante du medium cinéma/télé, mais il n’y a pas vraiment de raison pour cela (sinon qu’à l’époque du muet il y en avait pour rythmer la chose, aider à la narration, etc). Je pense que Lynch la réduit au minimum justement pour nous faire réfléchir sur ce fait.

    Dernier truc, qui – je pense – est plus une blague qu’un indice quelconque (quoique, qui sait ?). Mais dans la conversation entre Charlie et Audrey, à un moment Charlie dit qu’il n’a pas de boule de crystal (métaphoriquement), alors qu’il y en a justement une sur le bureau ! Mais quand même, dans Twin Peaks, on sait qu’il ne faut pas trop faire confiance aux nains…

    J'aime

  2. Hop ! Coupure d’une semaine de wifi et d’internet, je reviens à la civilisation. Je me mate le 13 ce soir.
    Marrant, quand j’y pense, l’engueulade Audrey / Charlie me ferait presque penser à une version lynchéenne des prises de bec Tyrion / Cersei. D’ici à imaginer que Sarah Palmer cache un dragon dans sa cuisine…
    Oh wait… les bûcherons zombies = Night Walkers ?! Un revisionnage intégral sous cet angle semble tout à coup s’imposer.

    J'aime

  3. C’est fascinant comme à chaque nouvel épisode, il est impossible de savoir ce qu’on va voir en terme d’intrigue, d’ambiance, de ton. Et là, ça roule sur du relativement atone, des longues scènes de dialogues, retardés (avec Lynch gaga devant sa pin-up française) ou incompréhensibles vu l’absence de contexte (l’incroyable et exaspérant dialogue entre la tête de noeud et Audrey, pauvre petite peste qui a pondu un fils psychopathe et s’est mariée avec un nabot scribouillard) dans des endroits confinés, bureaux, chambre d’hotel.

    A côté de ça, l’inquiétude terrible suscité par Grace Zabriskie, sans conteste une des actrices les plus flippantes du Lynchland (c’est bien elle la vieille actrice qui met en garde Laura Dern au début d’Inland Empire, non ?). Des scènes sèches (coups de balles, coups de feu et hop au Wendy’s) qui viennent entrecouper ces longs moments d’incompréhension, de déprime (pauvre vieille fripouille de Ben, sa mélancolie est contagieuse).

    Et Lynch, par ailleurs vraiment fendart, glisse ses commentaires sur l’Amérique l’air de rien. Faut pas donner son sang pour bouffer. Si t’as pas d’assurance, tu meurs à l’hosto.

    Bon, Diane vs Tammy. Coming soon…

    Yeah ! Le retour de Chromatics. Et bientôt, le retour de Dale, le retour à Twin Peaks ? Pour de vrai ?

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s