3 commentaires sur “TWIN PEAKS, Saison 3 épisode 16 : Le bonheur est dans l’hôpital

  1. Je trouve la scène avec Audrey fascinante, magnifique, malgré le poids des ans, ce corps vieilli, plus lourd, on retrouve au fil de ses mouvements dans le regard, dans le sourire, la même personne que la peste bombinette d’il y a trente ans. La séquence finale, brutale, n’en est que plus cruelle, Audrey face à son miroir, se voit telle qu’elle est devenue, une vieille femme acariâtre, sans grâce (qui a en plus de ça mais ça n’est pas dit, pondu un monstre engendré avec Evil Coop, elle qui était si amoureuse et fleur bleue pour le vrai Coop; puis marié à un affreux notable scribouillard, avec une histoire d’amant des plus banales, des plus petit-bourgeois). Mais ce n’est pas Lynch qui est cruel, faut voir comment il filme Audrey en train de danser. C’est magistral et ça raconte bien plus en trois minutes que bien des films psychologisants…

    J'aime

  2. Audrey est tellement magnifiée qu’à un moment je me suis demandé si je n’étais pas en train de vivre un trucage qui allait la rajeunir petit à petit sous mes yeux afin de retrouver son allure d’autrefois. Mais non, un savant maquillage, Sherilyn Fenn encore capable à 51 ans d’être gracieuses dans ses mouvements ainsi que la mise en scène lynchéenne, et on se retrouve avec une scène magique difficilement oubliable.
    On pouvait extrapoler avec le plan montrant Audrey face à son miroir, mais ton interprétation est la plus sage et la plus plausible… même si l’apparence d’Audrey à cet instant ne laisse pas d’interroger. Le « sans grâce » convient surtout à la boulette hargneuse face à Charlie. Là, c’est autre chose. Je ne sais pas si Lynch fera un jour une quatrième saison (chose qu’il a récemment évoqué donc la porte n’est pas fermée) mais si c’est le cas, j’adorerais revoir cette Audrey aux traits vieillis et fatigués.

    J'aime

    • Laura dans la forêt, dans la pénombre, est assez troublante aussi car c’est évidemment Sheryl Lee (c’est drôle ces actrices qui s’appellent tout sherylli…) a 50 ans mais ça passe tout seul sans effet particulier (et ça provoque quand même un sentiment étrange, qui annonce l’espèce de flottement très particulier du dernier épisode, hyper malaisant)

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s